Chroniques d'Aïsthèsis

« L'existence n'est pas ce qui s'est passé, l'existence est le champ des possibilités humaines, tout ce que l'homme peut devenir, tout ce dont il est capable. » Milan Kundera
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Promenons dans les bois ... [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Maëlle Hewitt
Etudiant(e) d'Aïsthèsis -Première année
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/05/2009

Miroir Virtuel
Âge : 17 ans
Liens familiaux :
Statut : Étudiante

MessageSujet: Promenons dans les bois ... [Libre]   Mer 20 Mai - 3:41

Maëlle jeta un coup d’œil à sa montre. Il restait une trentaine de minutes avant le couvre-feu. Théoriquement, elle avait le temps de se rendre au village et de se promener un peu. La pratique était tout autre ; il lui faudrait pouvoir se transporter pour si elle voulait être de retour à temps !

Aller au village, qu’elle commençait à bien connaître grâce à ses nombreuses sorties (souvent interdites), lui semblait dix fois plus attrayant que de rester enfermée à étudier. De toutes manières, à quoi bon étudier si on obtenait des bonnes notes ? Ah oui, pour se « démarquer du lot, Maëlle ! ». Sa mère lui avait expliqué ce concept. En vain.

Elle se leva discrètement et sortit de la pièce, déjà occupée par une dizaine d’élèves. La jeune Hewitt était bien décidée à sortir de l’école et à se promener dans le village. Se faire prendre là-bas lorsque le couvre-feu serait dépassé ne la dérangeait pas pour deux sous. Après tout, combien de fois avait-elle réussi à enfreindre les règles de l’école ? À peu près autant de fois qu’elle s’était fait prendre, tout compte fait. Mais bah ! Les sanctions ne lui faisaient pas peur. Si jamais sa mère l’apprenait, elle passerait sûrement un savon à son unique fille pour une énième fois. Et peu importe, elle arrivait presque toujours à se sortir des situations plus difficiles en usant de son pouvoir, soit traverser la matière.

Sur sa route vers la ville, elle fit attention à ce qu’on la voit le moins possible. Bien que le couvre-feu ne fût pas encore passé, n’importe qui travaillant à l’école lui aurait sûrement fait remarquer qu’elle devrait être dans la bâtisse à cette heure-ci.
Elle n'avait aucune idée précise de sa direction. Le port ? Elle aimait bien regarder les bateaux, ils semblaient si libres ! Mais il ventait un peu trop à son goût. Ce serait les commerces alors. Bien qu'elle n'était pas une très bonne cliente (elle n'achetait jamais rien, par manque d'argent), elle aimait bien passer du temps à simplement regarder les items. Cependant, lorsqu'elle passa devant le cimetière, elle eut une petite pensée pour son père. Elle n'avait conservé aucun souvenir de lui ; il était mort alors qu'elle était trop jeune. Elle considérait le nouveau mari de sa mère comme son père. Malgré cela, elle se rendait sur la tombe de son père assez fréquemment.

Elle parcourut les allées silencieusement. Bien qu'elle savait exactement où reposait le corps de son père, elle aimait bien regarder les tombes des autres décédés. Le soleil commençait à se coucher, emportant avec lui la lumière. Mais Maëlle n'avait pas peur. Elle était souvent venue ici avec ses frères à une heure aussi tardive.
Elle vérifia si quelqu'un était présent. Aucun trace d'âme vivante. Elle fit quelques pas chassés. L'envie de danser était toujours présente en elle, mais elle l'était encore plus dans un endroit silencieux et vide de toute présence. Elle tourna sur elle-même, mais ses souliers étant très mal appropriés, elle tomba par terre. Elle se releva précipitamment, s'excusa tout aussi rapidement au mort sur lequel elle était tombée et continua son chemin. Direction : la tombe de son père.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Créature
Personnage Non-Joué {Créature}
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Lun 25 Mai - 3:19

Il ne faisait pas bon ces derniers temps traîner dans le cimetière quand la lumière décline...

Une sombre créature s'agita dans les entrailles puantes que formaient l'ensemble des morts en décomposition. Sous la terre parsemée d'herbes folles, un être filiforme, aux membres mous comme des serpents, se faufilait en silence, les sens aux aguets. Les vibrations des pas de la jeune fille résonnait dans les sous-sols et venaient frapper son tympan comme une invitation à table.

A l'extérieur, rien ne paraissait. Un vent léger agitait doucement les feuilles des arbres, sans hâte aucune. Les étoiles perçaient peu à peu le manteau de la nuit, le tout dans une ambiance morne mais sans être malsaine.
C'est que le monde ignorait encore ce qu'il cachait de plus laid.

Bientôt, une main difforme emmergea du sol, manquant de peu la cheville de Maelle. Elle s'était refermée sur du vide, mais que nenni, elle continuerait... La terre commença doucement à se craqueler, révélant avec une lenteur exaspérante un corps putride, et des dents aux pointes meurtrières. La créature ne ressemblait à rien, elle était au comble de la laideur, et l'obscurité la masquait presque totalement.

D'un coup, sans crier gare, l'une de ses mains partit comme une fusée et attrapa la nuque de la jeune fille par derrière, avec brusquerie. Aussitôt elle entreprit de secouer sa victime, comme un chat le ferait avec une souris...
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle Hewitt
Etudiant(e) d'Aïsthèsis -Première année
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/05/2009

Miroir Virtuel
Âge : 17 ans
Liens familiaux :
Statut : Étudiante

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Mar 26 Mai - 4:53

Elle aperçut au loin la tombe de son père, mais ne pressa pas le pas pour autant. Soudainement, elle sursauta lorsque quelque chose l'attrapa violemment par la nuque. Par réflexe, elle agrippa la main sur ce qui l'avait attrapée. Elle se défit rapidement de ce contact, car la main qu’elle touchait était visqueuse mais rugueuse. Dès lors, l'être ou la chose qui la tenait commença à la brasser dans tous les sens. Elle étouffa un faible cri de douleur. La bête ne semblait avoir qu’un objectif : le briser le cou.

Elle tenta d’user de son pouvoir, soit traverser la patte du monstre, mais elle était bien trop angoissée à l’idée de mourir. Il lui semblait entendre encore la voix de son frère lui dire de se calmer et de ne pas avoir peur, alors qu’ils pratiquaient ce don. Il lui lançait alors des objets légers n’importe quand et elle devait les traverser. Les ecchymoses étaient inévitables lors de ces entraînements …

Une douleur lancinante partit de sa nuque et traversa tout son corps, comme si Maëlle avait été électrocutée. Son prochain essai devait être le bon, elle ne survivrait certainement pas très longtemps de la sorte. Concentration, concentration … Et réussite ! Elle parvint à glisser des mains de la bête en la traversant. Elle retomba par terre, mais se releva précipitamment. Elle jeta un coup d’œil à la créature, curieuse tout autant qu’irréfléchie. Il était difficile de décrire la chose. Tout ce que la jeune Hewitt remarqua furent les dents d’une longueur peu commune qui l’insistèrent à courir. Tout en se ruant vers le chemin, elle se retourna pour voir où en était l’affreuse bête. Tourner sa nuque ne fut pas une très bonne idée, car elle sentit une vive douleur. Elle appliqua sa main sur son cou … pour y sentir un liquide chaud : son sang. Maëlle grimaça, retirant sa main ensanglantée.

Il lui fallait à tout prix trouver quelque chose pour panser sa plaie et trouver un moyen efficace d’échapper à son assaillant...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Créature
Personnage Non-Joué {Créature}
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Mar 26 Mai - 19:21

La créature poussa un rire rauque, et proche de la folie, pareil à celui d'un pantin désarticulé. Le monstre, en effet, possédait un corps au squelette improbable : ses membres roulèrent, les jonctions censées servir de genoux ou de coudes s'inversant en rythme. Leur mouvement soulevait la terre, et montrait à la lueur du soir des membres rachitiques et souples, deux idées d'habitude contradictoire.

Le sang coula du cou de Maelle excita la vue de la bête -et non pas l'odeur car elle ne pouvait pas sentir-. Ce rouge était d'une beauté à renverser des montagnes ! Parce qu'elle voulait en voir plus, la créature se mit soudain à glisser d'une manière fulgurante pour se jeter sur la jeune fille, ses membres se mirent à marteler le sol pour accélerer : un seul objectif, réduire la fille en morceaux !
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Sigas
Fossoyeur du cimetière d'Aïsthèsis
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 20/07/2008

Miroir Virtuel
Âge : 35 ans en apparence.
Liens familiaux : Aucun...
Statut : Croque-Mort

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Mar 26 Mai - 19:26

Un coup et un seul.

Une pelle surgie d'on ne sait où siffla dans les airs avant de fracasser littéralement le crâne du monstre dont les membres s'aplatirent d'un seul mouvement. Un liquide noir coula autour de la figure écrasée de la créature. Elle émit un faible bruit : Sob, sob... On entendit un déglutissement...

Un peu plus loin, derrière, le fossoyeur désarmé avançait d'un pas tranquille. Ses lunettes noires dissimulaient son regard mais ses lèvres avaient le repli de la colère. Il vint récupérer sa pelle : la créature n'était pas morte, loin de là. Les morceaux de sa tête se recomposèrent lentement. Elle poussa un râle sourd avant de retourner sous terre, en un grognement sinistre.

Klaus considéra avec dégoût sa pelle dégoulinante du sang noir... et vit par opposition le sang rouge qui humectait encore le coup de Maelle.

C'est d'une voix basse et presque désengagée de ce qu'il lui arrivait qu'il lui demanda :


"Hé bien, ce n'est pas le couvre-feu ? Les enfants son censés se mettre au lit, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle Hewitt
Etudiant(e) d'Aïsthèsis -Première année
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/05/2009

Miroir Virtuel
Âge : 17 ans
Liens familiaux :
Statut : Étudiante

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Jeu 28 Mai - 3:22

Le bruit sourd de la rencontre de la pelle avec la tête du monstre l'incita à regarder derrière d'elle. La créature semblait s'être simplement assoupie et passer des petits râlements de douleur. Maëlle détourna les yeux devant le spectacle peu ragoûtant qui s'offrait à elle. Elle aperçut alors son sauveur, qu'elle identifia facilement comme étant le fossoyeur. D'ailleurs, qui d'autre aurait pu se retrouver au cimetière, une pelle à la main ?

Il ne semblait pas avoir été très choqué de ce qu'il venait juste de se passer et Maëlle prit exemple sur lui, essayant de cacher la peur qu'elle avait eu dans une froide expression faciale.


« Oui, c'était pourquoi je m'empressais de retourner chez moi. »

Si elle avait essayé de caché son effroi, sa voix la trahit par ses tremblements. Elle avait tenté un peu d'humour afin de dédramatiser la situation, mais visiblement, ce n'était pas sa vocation. Maëlle repassa sa main sur son cou meurtri et put constater les blessures que la bête lui avait affligées. Il y avait trois lacérations ; celle du milieu était un peu plus profonde que les deux autres, qui étaient presque superficielles.

« Vous n'avez pas un mouchoir, par hasard ? » demanda-t-elle, d'une voix plus calme.
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Sigas
Fossoyeur du cimetière d'Aïsthèsis
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 20/07/2008

Miroir Virtuel
Âge : 35 ans en apparence.
Liens familiaux : Aucun...
Statut : Croque-Mort

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Ven 29 Mai - 20:08

Klaus Sigas était un homme peu loquace de nature. Il avait passé la majeure partie de sa vie dans le silence, et depuis qu'il était le gardien de ce cimetière, il n'avait guère d'occupation que celle des morts. Et encore, il faisait en sorte de pas entendre les fantômes. La mort devait pour lui rester un havre paisibile. En présence d'être bien vivant, il demeurait peut-être maladroit d'un certain point de vue.

Il "comprit" cependant ce que la jeune fille devait ressentir, du moins le savait-il en fait. Ce qui était logique, elle avait bien failli se faire tuer.
Il sortit de sa poche un chiffon blanc, complètement immaculé, et il s'approcha de Maelle, après avoir planté sa pelle dans le sol.


"Je vais vérifier s'il n'a rien laissé dans la plaie. " dit-il simplement.

Il espérait que la jeune fille ne lui poserait pas de questions sur la créature qui l'avait agressée... Mais serait-ce logique ? La moindre des choses c'est qu'elle sache pourquoi elle a failli se faire découper en morceaux, non ?
Malgré ses lunettes noires, on pouvait deviner, à l'expression du reste de son visage, qu'il était songeur.

Doucement, il regarda la nuque de Maelle et il y appliqua le chiffon pour éponger le sang. Ses gestes étaient lents, sans brusquerie, pour ne pas l'effrayer. Cependant comme il se doutait que ce n'est pas tous les jours qu'un fossoyeur vous tripote la nuque, il ajouta pour meubler ce silence qu'il chérissait tant :


"Il n'y a pas de risque d'empoisonnement, c'est déjà ça...."

Et il retira de la blessure une petite griffe noire, si fine qu'on eut dit une aiguillle...
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle Hewitt
Etudiant(e) d'Aïsthèsis -Première année
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/05/2009

Miroir Virtuel
Âge : 17 ans
Liens familiaux :
Statut : Étudiante

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Lun 1 Juin - 5:37

Alors que Klaus inspectait sa plaie, Maëlle appréciait le silence. Après sa course, ce moment paisible était très agréable. Le fossoyeur ne semblait pas être d’une de ces personnes qui aimaient bavarder jusqu’à épuisement de mots, ce qui plut à Maëlle, qui n’aimait pas plus les longues discussions. Elle n’était pas des plus sociales, comptant son nombre d’amis sur aucune main. Lui non plus ne devait pas tant aimer les contacts sociaux, étant donné son travail.

Il sortit une aiguille, qui arracha une petite grimace à Maëlle. Dès lors, la douleur s’était amoindrie et ses épaules s’affaissèrent, soudainement moins tendue. Elle passa sa main sur son cou, essuyant une ou deux gouttes de sang qui coulaient toujours.
Un simple merci n’aurait pas été difficile à exprimer, mais elle était déjà occupée.
Les yeux de la jeune Hewitt étaient fixés sur la tache noire qu’avait laissée la créature. Celle-ci avait disparue et ce ne fut qu’à ce moment qu’une pensée horrifiante traversa l’esprit de l’étudiante.


« Est-ce que ça va revenir ? Sortir de la terre et … »

Elle ne finit pas sa phrase, il comprendrait sûrement le reste (soit « revenir me tuer »). Si la bête était sortie de la terre tantôt, elle pouvait très bien le refaire maintenant. Déjà, elle était plus alerte, portant plus attention aux bruits qu’elle entendait.
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Sigas
Fossoyeur du cimetière d'Aïsthèsis
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 20/07/2008

Miroir Virtuel
Âge : 35 ans en apparence.
Liens familiaux : Aucun...
Statut : Croque-Mort

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Lun 1 Juin - 22:35


Klaus rangea l'aiguille dans une poche de son vêtement. Il aurait été bien embêté que quelqu'un d'autre le retire à la jeune fille et l'analyse. Il n'avait pas envie que la chose s'ébruite... En effet, allait-il avouer que... son propre croque-mitaine faisait des siennes au milieu de son cimetière ? Non, c'était bon pour s'attirer les foudres des miliciens déjà bien sur le qui-vive à cause de cette affaire de meurtre en série qui effrayait toute la ville.

La jeune fille se montra d'une curiosité relative, et Klaus lui répondit simplement :


"Non, elle ne reviendra plus.... pour aujourd'hui. Cette créature est lâche, elle préfère s'en prendre aux personnes seules..."

* Et surtout, elle ne peut pas s'en prendre à moi, j'en suis protégé. *

"Vous ne risquez plus rien.... Alors, si vous aviez une tomble à pleurer, il est toujours temps de le faire."

ajouta-t-il sobrement. Il supposait que la jeune fille était là pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle Hewitt
Etudiant(e) d'Aïsthèsis -Première année
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/05/2009

Miroir Virtuel
Âge : 17 ans
Liens familiaux :
Statut : Étudiante

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Mer 3 Juin - 5:00

Si les paroles du fossoyeur étaient censées être rassurantes, elles ne l'étaient qu'à court terme. Maintenant qu’elle avait la confirmation que ça ne reviendrait pas, elle pouvait enfin se détendre complètement et repenser à tout cela. La jeune fille était venue au cimetière, parfois seule, à plusieurs reprises et jamais auparavant, elle n'avait entendu de pareilles histoires, jamais, lorsqu'elle avait été seule, une bête semblable ne l'avait attaquée. L’arrivée du monstre était-elle récente ? Qu’est-ce que c’était ? Le fossoyeur paraissait en savoir beaucoup plus qu’elle sur ce sujet…

« Comment pouvez-vous en être certain ? Vous savez ce que c’était ? Si elle m’attaque la prochaine fois, comment puis-je me défendre ? »

Cette rafale de questions avait été dite sur un ton mi-agressif mi-poli. Désireuse de comprendre et de savoir, le résultat avait été ce ton.

Elle n’était plus sûre de vouloir encore aller voir la tombe de son père. Les derniers évènements l’ayant un peu terrifiée, elle comptait même espacer ces visites… Son père comprendrait, non ? De toutes manières, ce n’est pas comme si elle avait des comptes à lui rendre. Elle y allait par sens de l’honneur, mais aussi pour la tranquillité du lieu...
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Sigas
Fossoyeur du cimetière d'Aïsthèsis
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 20/07/2008

Miroir Virtuel
Âge : 35 ans en apparence.
Liens familiaux : Aucun...
Statut : Croque-Mort

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Ven 5 Juin - 0:45


Klaus haussa un sourcil à ce ton. Non pas qu'il trouvait la jeune fille impertinente, mais ça y était, sa curiosité venait de se réveiller... Comment éteindre ce petit feu sans qu'il ne fasse de fumée ? La tâche était ardue...


"Bonne question...."

commença-t-il simplement.

"Cette créature... ne sort pas du cimetière..."

*Du moins j'ose l'espérer, elle ne peut pas sortir ! *

Il considéra la jeune fille quelques secondes, essayant de la jauger. Et finalement il reprit la parole :

"Chaque cimetière a son secret, certains sont dangereux. Mais je veillerai à l'avenir qu'elle ne vous approche plus, si vous revenez un jour."

Il ressentait sa peur, et elle donnait l'impression de ne plus avoir envie de remettre les pieds en ces lieux. Mais allez savoir, la frayeur passée... Klaus ne voulait pas en dire davantage, il en avait déjà trop dit.
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle Hewitt
Etudiant(e) d'Aïsthèsis -Première année
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/05/2009

Miroir Virtuel
Âge : 17 ans
Liens familiaux :
Statut : Étudiante

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Dim 7 Juin - 4:40

Ok, génial… Ce truc noir ne sortait pas du cimetière, donc, c’était un monstre du cimetière qui serait là à chaque fois qu’elle y mettrait les pieds, c’était exact ?
Le fossoyeur ne semblait pas vraiment trop lui en dire à propos de la bête, est-ce par choix, par obligation ? Quoi qu’il en fut, ses prochaines paroles, bien qu’on aurait dit qu’il avait hâte de mettre fin à cette discussion, attisèrent encore plus la curiosité de la jeune élève. Tout comme sa peur.


« Que voulez-vous dire par-là ? Vous avez du contrôle sur elle? »

Son intonation était un peu agressive. Elle avait l’impression qu’il lui cachait une partie de la vérité et tous les morceaux ne semblaient pas coller dans sa tête. Comment pouvait-il être certain que le monstre ne l’approcherait plus? Allait-il s’asseoir tous les jours, à attendre sa venue et regarder les horizons ? Voyons, c’était absurde … À moins qu’il était doté d’une ouïe extrafine qui lui permettait de repérer la bête … Encore là, il l’aurait ‘’ entendue ‘’ tantôt …
D’ailleurs, quel était le secret de ce cimetière ? Le monstre ? Allait-il l’obliger à garder le secret ?
Les détails de l’histoire lui échappaient et elle détestait ne pas comprendre de ce qui se passait, renforçant sa peur.
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Sigas
Fossoyeur du cimetière d'Aïsthèsis
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 20/07/2008

Miroir Virtuel
Âge : 35 ans en apparence.
Liens familiaux : Aucun...
Statut : Croque-Mort

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Dim 7 Juin - 17:11

Et Klaus, de façon tout à fait naturelle :

"Si ce n'était pas le cas, elle m'aurait déjà avalé, non ?"

Il se tut.... Il avait bien raté son coup : il n'était pas doué pour rassurer les gens, il ne savait absoluement pas comment s'y prendre, surtout avec les jeunes.... Que lui dire ? Qu'elle allait prendre un coup de pelle sur la tête si elle continuait ? Et s'il l'assomait vraiment en reprenant tout du début ? Il lui ferait croire qu'elle a eu des hallucinations.

"Ecoutez...."

* Tu vas prendre un coup de caillasse sur ta jolie figure si tu continues.... *

"On va dire que vous étiez au mauvais endroit au mauvais moment, vous feriez mieux de rentrer chez vous pour vous relaxez...."

Toujours aussi doué.... Non, là, il était cuit, la jeune fille allait certainement friser la crise de nerfs.... A tout hasard, sa main se resserra sur sa pelle.
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle Hewitt
Etudiant(e) d'Aïsthèsis -Première année
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/05/2009

Miroir Virtuel
Âge : 17 ans
Liens familiaux :
Statut : Étudiante

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Mar 9 Juin - 4:16

Les paroles de Klaus Sigas résonnèrent dans sa tête. Il venait carrément d’admettre que c’était sa bête à lui ou presque. Était-il responsable de l’attaque ? Elle brûlait d’envie de lui demander, mais elle avait peur de la réapparition du monstre si elle lui posait davantage de questions. Elle avait bien vu son air blasé, son envie de mettre fin à la discussion … Son désir l’emporta, peu importe les conséquences de ses actes. Juste au cas où, elle devint subitement plus alerte, prête à transpercer les griffes du monstre … au cas où.

« Est-ce que … vous avez lancé le truc sur moi ? »

Aussitôt dit, aussitôt regretté. Si c’était vrai, elle préférait ne pas penser à ce qu’il allait se passer ensuite, mais si c’était faux, il allait être vexé. Non que cela la dérangeait, mais qui sait ce qu’un fossoyeur était capable de faire !
Ha et puis, ça lui apprendrait aussi, à sortir à l’heure du couvre-feu, qui plus est, au cimetière…



[ HRP : Désolée, un peu cours ^^' ]
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Sigas
Fossoyeur du cimetière d'Aïsthèsis
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 20/07/2008

Miroir Virtuel
Âge : 35 ans en apparence.
Liens familiaux : Aucun...
Statut : Croque-Mort

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Dim 14 Juin - 14:52

[Pas de problème. ^^ On ne peut pas toujours faire de long post.]

Klaus avait toujours cette tentation affreuse de saisir sa pelle et de l'abattre sur la tête de la demoiselle. Pas vraiment "méchamment" mais seulement pour se sortir de cette discussion. Il n'avait pas envie que des rumeurs sur son cimetière et sur sa bête ne se répandent comme des traînées de poudre. Quelqu'un savait-il que cette fille était là, au fait ? Peut-être pas.... Mmmmh ! Mais non, il ne pouvait pas faire reposer sa stratégie sur une hypothèse bancale.

"Si c'était le cas, pourquoi t'aurais-je sauvée ?!"

répondit-il séchemment, et avec un fond de colère dans la voix. Il fit un pas vers elle, assez brusque. Impossible de savoir ce qu'il comptait faire, ses lunettes noires cachaient ses yeux, cachaient son âme. On sentait juste que l'atmosphère s'était bien refroidie, le fossoyeur perdait patience.

Il eut un geste vers la jeune fille, un geste dont on ne connaîtra jamais la portée car....


SkriiiiiIiiiiiIiiiiiiiI


Le fossoyeur tourna la tête dans la direction du bruit : les portes du cimetière venaient de s'ouvrir violemment. Elles étaient toujours à demi-fermées... D'habitude, les visiteurs ne les poussaient pas avec autant de fracas ! Des étudiants je-m'en-foutistes ? Des voleurs ?
La créature ?

Klaus oublia la jeune fille pendant un court instant et il prit la direction des portes : son pas, de pressé, se mua en course : le bruit retentit encore avec plus d'intensité. Il se passait quelque chose....
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle Hewitt
Etudiant(e) d'Aïsthèsis -Première année
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/05/2009

Miroir Virtuel
Âge : 17 ans
Liens familiaux :
Statut : Étudiante

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Dim 21 Juin - 3:29

[ Vraiment vraiment désolée du retard, examens obligent = S ]

Le long bruit strident avait attiré l’attention du fossoyeur, qui s’était tout de suite élancé vers les portes. Une chance pour Maëlle de se sauver ? Les dernières paroles de Klaus ne l’avaient pas fait sentir comme si elle était la bienvenue. Ou du moins, ses questions. Elle n’avait jamais eu l’intention de raconter quoique ce soit à quelqu’un, mais le fossoyeur ne pouvait pas le savoir. Il essayait simplement de préserver son secret, plus ou moins habilement, c’était compréhensible, non ?

Elle suivit le fossoyeur du regard. Devant les portes se tenait quelque chose qui ressemblait à un être humain. Il était à contre-jour et la jeune élève n’aurait pu dire avec certitude ce que c’était. La créature de tantôt transformée ou la mort en personne envoyée par le fossoyeur exaspéré de ses questions ?

Quelques secondes auparavant, sa curiosité avait été très présente, mais maintenant, elle n’avait qu’une envie : rentrer, dormir et ne jamais revenir au cimetière. Mais par où s’en aller ? Les portes et aller droit dans le danger ? Les forêts qui bordaient le cimetière et risquer de rencontrer encore d’autres bestioles ? Si on ajoutait le fossoyeur à l’option des portes, les forêts semblaient plus sympathiques et ce fut vers elles que Maëlle se dirigea, tout en jetant quelques rapides regards vers les portes …
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Sigas
Fossoyeur du cimetière d'Aïsthèsis
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 20/07/2008

Miroir Virtuel
Âge : 35 ans en apparence.
Liens familiaux : Aucun...
Statut : Croque-Mort

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Dim 21 Juin - 19:48

[Aucun souci ^^ ]

Klaus débarqua devant les portes, sa pelle à la main : devant lui les portes se tordaient comme sous l'emprise d'une force invisible. Elles semblaient se convulser, et leur crissement sinistre rappelait le cri d'une biche qu'on égorge. Il fronça les sourcils, cherchant la source de cette magie.
Il pouvait déjà être sûr d'une chose : ce n'était pas l'oeuvre du monstre reposant sous le cimetière, ce n'était pas celle d'un démon -du moins pas au sens où nous l'entendons-....

Quelqu'un devait lui jouait un mauvais tour, dans quel but ? Le distraire, forcément. Il vit volte-face pour rechercher la jeune fille du regard.
Et son intuition fut confirmée : quelqu'un bloquait la route de la demoiselle... Il fronça les sourcils, hésita un instant, avant de ne rien en faire : qu'importe ! Elle était assez grande pour se débrouiller, et cela l'arrangeait, il était sauvé de ses questions trop poussées.

Au même instant, les portes cessèrent leur danse morbides, et elles s'immobilisèrent en un amas de fer disloqué, formant dans les airs des arabesques étranges. Le fossoyeur soupira : et qui devait arranger ça maintenant ? C'est bibi !
Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Linéar Normon
Musicien sadique
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 01/02/2009

Miroir Virtuel
Âge : 22 ans
Liens familiaux : Il a coupé les ponts avec sa famille.
Statut : Propriétaire du Dan'Mark

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Dim 21 Juin - 19:49

La jeune fille trouva bientôt sur son chemin un homme étrange, d’une grande taille, au long manteau noir et aux cheveux d’argent. De tous les types bizarres que lesquels elle pouvait tomber, Maelle venait de croiser le pire : Linéar Normon. Individu aux manières distinguées mais aux mœurs douteuses.

Il était doué du don de télékinésie et en avait usé pour écarter le fossoyeur. Bien sur, il s’attendait à des représailles ultérieures, mais étant en outre télépathe, il savait qu’il venait de rentre un certain service à l’homme et qu’il ne serait pas dérangé pour l’instant.


"Je crois que je viens de vous épargner un fâcheux entretien…."

Dit-il d’une voix suave, ses yeux bleus, froids comme des pierres, posés sur la jeune fille.

"Croyez-le ou non, mais ce pauvre bougre est incapable d’assumer ses responsabilités, vous feriez mieux d’oublier tout cela, et je connais un endroit pour ça…."

Il avait un sourire où la douceur se mêlait à la malice, mais la vraie malice, celle qui découle d’une noirceur profonde, de la cruauté la plus vive et la plus redoutable.

Il observait l’étudiante, un peu comme on jauge un objet, il y avait quelque chose de dérangeant et de clairement discourtois dans sa façon de faire. En fait, Linéar s’était mis lui-même de mauvaise humeur avec le crissement des portes : il ne supportait pas ce genre de sons sans harmonie….
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle Hewitt
Etudiant(e) d'Aïsthèsis -Première année
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/05/2009

Miroir Virtuel
Âge : 17 ans
Liens familiaux :
Statut : Étudiante

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Jeu 25 Juin - 5:51

Les portes ayant arrêté leur bal, Maëlle put se reconcentrer sur son chemin … et éviter de justesse une collision avec un homme. D’où diable sortait-il ? Et pour qui se prenait ce type ?

« Je sais très bien me défendre toute seule. »

Cela avait été dit très sèchement. C’était quoi leur manie de toujours la sauver ? Elle n’avait rien demandé et s’était toujours tirée de ses tracas comme une grande fille.
Elle envisageait se débarrasser du nouveau arrivé rapidement, du style « Bonjour, bonsoir » , mais les dernières paroles de Linéar laissèrent planer un doute ; était-il au courant de l’existence de la créature ? Est-ce que Klaus et Linéar étaient liés par ce secret ? Était-ce un complot ? …Et voilà qu’elle commençait à divaguer. Ah et puis, voulait-elle vraiment tout savoir ? Parfois, l’ignorance valait mieux que la connaissance.

Elle dévisageait son interlocuteur. Qui était-il, que voulait-il ? Que lui voulait-il ? Mais il semblait impénétrable, presque faux.

Pendant un instant, elle envisagea entrer dans son jeu, mais son seul désir était de rentrer. Et juste tout oublier. Une bonne nuit de sommeil devrait y contribuer, non ? Oui, mieux valait mettre fin à cette discussion - si discussion avait eu lieu - et rentrer. Le couvre-feu était passé depuis belle lurette et les chances de se faire prendre allaient exponentiellement avec le peu de lumière qu’il restait.


« Merci, mais j’ai des projets et ils ne vous impliquent certainement pas. Bonne soirée. »

D’un ton posé, poli, mais à la fois direct, elle ponctua le tout d’un sourire un peu hypocrite.
Revenir en haut Aller en bas
Linéar Normon
Musicien sadique
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 01/02/2009

Miroir Virtuel
Âge : 22 ans
Liens familiaux : Il a coupé les ponts avec sa famille.
Statut : Propriétaire du Dan'Mark

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Mer 15 Juil - 18:37

[Purée, j'ai pris du retard, désolé XD Le topic m'est sorti de la tête... ^^' ]


Linéar lança un regard vers les portes du cimetière que le fossoyeur redressait à coups de pelle bien sentis. Il esquissa un petit sourire sur ses lèvres pâles. Ce vieux bourru n'avait donc aucune finesse ? Car le sourire de Linéar ne faisait que cachait une colère froide qui montait en lui face à un tel tapage sans beauté.

Sans regarder la jeune fille, il sortit une carte de sa poche, et il fit un pas vers elle. Au dernier moment, braquant à nouveau ses yeux de glace sur elle, il lui glissa la carte dans la main. Il tournait la tête pour l'observer, et finit par faire un sourire plus doux et ravisé :


"Qu'allez-vous donc chercher ? Je ne fais que ma publicité..."

Après un salut de la tête, il tourna les talons et s'en alla avec une hâte presque féline. Il sentait la présence psychique d'une petite foule s'approchant. En effet des citadins s'approchaient déjà des portes pour demander au fossoyeur d'y aller plus calmement avec le bruit. Maelle était loin d'être isolée à présent.

Sur la carte qu'il lui avait donné, il y avait l'adresse et le nom d'un pub : le Dan'Mark. En bas, une petite inscription invitait les curieux à venir y jeter un coup d'oeil avec trois vers de Baudelaire :


Citation :
" Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ?
Au fond de l'inconnu pour trouver du nouveau ! "
Revenir en haut Aller en bas
Maëlle Hewitt
Etudiant(e) d'Aïsthèsis -Première année
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 11/05/2009

Miroir Virtuel
Âge : 17 ans
Liens familiaux :
Statut : Étudiante

MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   Jeu 13 Aoû - 5:37

[ No problemo : ) J'ai été plutôt lente à répondre aussi et pour le message que ça donne ^^; ]

La carte glissait dans sa main, mais Maëlle n’y prêta pas attention. Elle ne fit qu’y mettre un peu plus de pression pour qu’elle ne tombe pas. Non, son regard était rivé sur cet homme décidément bien étrange. Il la quitta, sans un mot, et la jeune fille se jure de se débarrasser de la carte lorsque l’occasion se présenterait.
Elle resta immobile quelques secondes. Qu’allait-il sortir des buissons cette fois ? Mais il semblait bien qu’elle avait eu son taux de surprise hebdomadaire et rien ne paraissait entraver son retour à l’école. Quelle étrange soirée tout de même … !
Elle jeta un coup d’œil au fossoyeur et à la porte ; plusieurs gens s’étaient rassemblés là et elle continua son chemin dans la forêt. Elle n’avait aucune envie de revoir Klaus Sigas…

Rendue à la route principale, elle ne jeta pas la carte, mais s’intéressa au bout de papier plutôt. Un bar … qui de plus est, le Dan’Mark. Elle n’y était jamais allée, mais en avait vaguement entendu parler. Normalement, l’idée d’y passer ne lui aurait jamais effleuré l’esprit. Néanmoins, avec cette carte intrigante et son … était-il le propriétaire ? peu importe … cet homme était tout aussi intriguant. Le lieu devait donc l’être aussi, non ? Elle regarda une dernière fois la carte, puis la mit dans sa poche.
Just in case. Puis, elle se remit en route, courant aussi vite que ses jambes (et son pauvre petit cœur qui avait déjà été mis à rude épreuve durant cette soirée) lui permettaient.

[ Je crois qu’on peut dire que le sujet est terminé (à moins bien sûr que méchant professeur aille envie de traîner dans les couloirs …) ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenons dans les bois ... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenons dans les bois ... [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» [RP] ? Promenons-nous ? dans le bois, ? tant que le loup n'y est pas ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Aïsthèsis :: Ville d'Aïsthèsis :: Cimetière :: Allées et tombes-
Sauter vers: