Chroniques d'Aïsthèsis

« L'existence n'est pas ce qui s'est passé, l'existence est le champ des possibilités humaines, tout ce que l'homme peut devenir, tout ce dont il est capable. » Milan Kundera
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Syria ou la voix de la guerre (non ce n'est pas une faute d'orthographe ^^)

Aller en bas 
AuteurMessage
Syria Sannell

avatar

Nombre de messages : 1
Age : 22
Localisation : EN haut d'une colline pour étudier le terrain de la bataille
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Syria ou la voix de la guerre (non ce n'est pas une faute d'orthographe ^^)   Mer 20 Juin - 23:33

Etat civil
Nom : Sannell
Prénom : Syria
Âge : 16 ans
Situation familiale : Sans famille
Statut professionnel : Archère professionnelle (ou guerrière s'il n'y a aps de post d'archer dans les armées) et chanteuse lors de ses permissions

Description :

Caractère : Du caractère? Là on peux dire que j'en ai ! Je suis aussi têtue qu'une mule et quand je veux vraiment quelque chose je l'obtiens toujours. Cependant je suis très réfléchie, en fait je suis peut être même un génie mais je n'en sais rien du tout. Je suis une fille généreuse, pleine de vie et attentive. J'aime porter secours mais je suis très distraite. Mon principal défaut est ma tendance à m'emporter très vite et surtout à régler mes problèmes par les coups. Le mot diplomatie m'est totalement inconnu et pourtant je suis une très bonne oratrice lorsque je le veux vraiment. Je suis sociable mais au premier abord j'ai souvent l'air sauvage. J'ai beaucoup de mal à me faire des amis alors je me renferme un peu. Cependant je reste pleine de vie et de bonne humeur.

Physique : Je suis grande, toute en jambes en fait. J'ai de longs cheveux blonds ondulés qui me tombent au milieu du dos, voir peut être la taille..... (pour le nombres de fois où je me regarde dans un miroir....). Mes yeux varies entre le caramel et le doré suivant mon humeur et la lumière. J'ai de longs doigts fins, des doigts de pianiste, et je suis très mince. Féminine jusqu'au bout des ongles je ne rechigne pourtant pas à endosser mon armure, j'aime plutôt ça d'ailleurs. J'attache souvent mes cheveux avec un simple bandeau qui passe sur le front et dans la nuque, juste histoire de me dégager le visage. Je me maquille très peu, déjà parce que pendant les combats avec la sueur ça coule et aussi parce que j'ai les joues roses et des cils longs et très épais donc c'est donc inutile.
Quand je suis en civil j'aime les jupes, les robes, les talons, le vernis, les paillettes.... Très féminine je vous dis ^^. Je porte aussi des pantalons, je suis multi-style en fait.

Pouvoirs : Là est ma particularité. Ce n'est aps vraiment un pouvoir mais je suis extrêmement douée dans le maniement des armes en tout genre, particulièrement l'arc et l'épée à double tranchant. C'est un don naturel, je suis audodidacte en la matière. Mon véritable pouvoir, celui dont j'use avec plaisir c'est ma voix. J'ai une voix extraordinaire. Je peux chanter n'importe quoi, même les chansons les plus stupides, je serais toujours juste et vous aimerez toujours. C'est une véritable arme, je peux briser le verre avec certaines notes, voir charmer les gens si je la module correctement. J'ai ce qu'on appelle "le dont des sirènes". Je me sert de ma voix pour gagner ma vie quand je suis en permission, sur le champ de bataille je l'utilise en dernier recours.

Particularité : Je me suis fait faire un tatouage dans le creux des reins en forme de croche.

Histoire :

Biographie :
- Il n'est pas question que tu parte Syria!
Les derniers mots de ma mère, les voilà. J'avais tout juste 15 ans et je voulais vivre ma vie libre, loin et m'engager. Je voulais m'engager dans une armée où je pourrais exercer mes talents d'archer. Ma mère s'est toujours opposée à cette décision, tout comme mon père d'ailleurs. Il faut dire que j'ai les capacités pour être mannequin; grande, mince, blonde, finement musclée juste ce qu'il faut où il faut. J'avais tout pour, mais je préférais malgré tout mon armure et les champs de batailles aux podiums et aux flash des photographes.
deux mois plutôt j'avais fêté mes 15 ans, ce jour-là je me suis fait tatouer au creux des reins le symbole musical la croche. Lorsque j'étais rentrée j'ai cru que ma mère allait me tuer. Elle est rentrée dans la salle de bain alors que je me changeait et a put voir mon tatouage. C'est à ce moment là que je me suis dressée contre elle la première fois. Deux mois plus tard notre dernière conversation tournait mal.

- Hors de question Syria, tu ne deviendras jamais guerrier
- Tu veux que je joue les ballerines de bonne famille peut être?
- Je veux que tu sois une femme!
J'observais alors ma jupe de dentelle et mes ongles manucurés.
- Parce que je ne suis pas une fille peut être? dis-je avec un air de défit
- Tu as 15 ans, tu es ma fille, jamais tu ne partiras de la maison sans un métier concret et des idées aussi stables que ta situation future.
Je me souviens de mon sang qui battait à mes oreilles, de l'énervement que je contenais, de mon envie de la gifler. Elle voulait dicter ma vie et je en le supportais pas. Je hurlais.
- Tu ne dicteras pas ma vie ! Tu ne m'enfermeras pas!
- Je ne dicte pas ta vie, je souhaite que tu ai une bonne situation.
Mon regard c'était fait dur.
- Je partirais quoique tu en dise.
Alors ma mère avait changée du tout au tout.
- Pars, vas-y. Mais si tu t'en vas tu n'as plus de famille Syria.
Elle faisait ça pour me faire peur, elle devait pensé que la menace me ferait reculer dans mon projet. Au lieu de ça j'attrapais le sac que j'avais préparé il y a longtemps déjà et passais la porte. Ma mère était restait bouche bée quelques secondes avant de partir en courant pour me rattraper. Je la regardais froidement.
- Ecoutes-moi bien maman, je voulais juste partir, vivre, mais tu t'es mise en travers de ma route; catégorique. Ta menace je la prends au premier degré, je m'en vais et à partir d'aujourd'hui je n'ai plus de famille. Au revoir madame, nos chemins ne se croiseront sûrement plus. Je vous souhaite une bonne continuation.
Je m'étais alors mise à chanter, pour l'endormir. Les yeux de ma mère se fermèrent doucement, ils se fermèrent en marquant un chapitre finit de ma vie. Je m'en allait ainsi, mon sac sur l'épaule, m'engager dans la garnison d'archers la plus proche.

Scolarité : J'ai quitté l'école en même temps que ma famille. J'ai passé mon brevet et c'est tout. J'ai beau être très intelligente, les études ne sont pas ma priorité.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-plumes-du-talent.jeunforum.com/
 
Syria ou la voix de la guerre (non ce n'est pas une faute d'orthographe ^^)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Aïsthèsis :: Premiers pas :: Registre d'Aïsthèsis-
Sauter vers: