Chroniques d'Aïsthèsis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Chroniques d'Aïsthèsis

« L'existence n'est pas ce qui s'est passé, l'existence est le champ des possibilités humaines, tout ce que l'homme peut devenir, tout ce dont il est capable. » Milan Kundera
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-43%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk microSDXC Ultra 256 Go + Adaptateur SD – Classe 10, ...
34.99 € 60.99 €
Voir le deal

 

 Hildegarde Dragomir, rectrice.

Aller en bas 
AuteurMessage
Hildegarde Dragomir
Rectrice de l'Université d'Istya et professeur de Maîtrise de l'Esprit
Hildegarde Dragomir

Nombre de messages : 232
Date d'inscription : 19/07/2008

Miroir Virtuel
Âge : 37 ans
Liens familiaux : Veuve noire
Statut : Rectrice rectiligne

Hildegarde Dragomir, rectrice. Empty
MessageSujet: Hildegarde Dragomir, rectrice.   Hildegarde Dragomir, rectrice. Icon_minitimeSam 19 Juil - 20:14

Etat civil

Nom : Dragomir
Prénom : Hildegarde
Âge : 37 ans
Situation familiale : Veuve, et sans enfant.
Statut professionnel : Rectrice de l’université d'Aïsthèsis, professeur de Maîtrise de l’Esprit, et professeur de sport intense à ses heures.

Description

Caractère : Hildegarde a une personnalité bien trempée, directement influencée par ses origines nordiques : elle est froide et brutale. Rigide dans ses principes mais pas dans ses actions, elle n’hésite pas à donner de la voix et du poing lorsqu’il y a un problème. Pour quelqu’un qui manie les Magies de l’Esprit, elle est très peu psychologue. Ceci dit, si vous pouvez lui prouver que tout est en règle et que vous n’avez rien à vous reprocher, le royaume des cieux vous appartient ! Car elle sait être juste, elle ne prend aucun plaisir à fustiger l’innocent. Par contre, elle éprouve un mépris tout particulier pour les mollassons, elle ne rêve que d’une chose : en faire des athlètes accomplis. Vrai garçon manqué dans sa jeunesse, elle est devenue une dame que l’on prendrait aisément pour un monsieur tant son attitude est masculine. Mais elle n’a cure de toute cela, son plus grand bonheur c’est sa vodka, l’éducation de son fils (dont elle veut faire son digne successeur !), et le bon fonctionnement de l’université.

Physique : Hildegarde est grande, très grande, elle aurait pu aisément se faire engager comme videur dans une boîte de transsexuels. Sa tête culmine à 1m90 du sol. Elle est bien charpentée, comme en témoigne les traits durs de son visage. C’est une blonde aux yeux bleus, un zeste de féminité dans cette allure de brute. Côté vestimentaire cependant, elle fait preuve d’une élégance redoutable, lui donnant un côté de reine des glaces. On se demande comment une créature aussi peu féminine au fond d’elle-même peut se draper dans des robes si raffinées et portait des bijoux à l’aspect si fragile. Il ne faut pas croire que c’est l’expression d’une sensibilité cachée : c’est seulement la tradition de sa famille : une main de fer dans un gang de velours. Une femme n’a pas besoin de porter un treillis pour se faire respecter. Hildegarde ne fait que cultiver sa toilette comme elle le fait avec ses muscles.

Pouvoirs :
1/ Hildegarde est une puissante télépathe et télékinésiste : elle manipule les forces de l’Esprit. Elle possède un niveau élevé dû à son expérience et l’omnipotence de sa psychè barbare.
2/Physiquement, elle possède la force et la résistance d’une sportive de haut niveau. Heureusement que ses robes cachent ses muscles saillants.
3/ Hildegarde est une experte dans le maniement du sabre. Elle en possède un, avec un dragon bleu taillé dans le manche. Ce serait avec cette arme que le Seigneur Odin décapitait les traîtres en son royaume.

Particularité : Hildegarde parle en roulant les « r », son timbre de voix est plutôt grave, et les décibels explosent assez facilement.

Histoire

Biographie : Hildegarde est née dans une contrée nordique. Fille de bourgeois qui voulaient se parer des plumes du Paon, elle fut éduquer à la dure, on lui enseigna l’art, la littérature et les bonnes manières comme on apprend à un jeune guerrier à manier les armes. Elle ne fut d’ailleurs pas en reste de ce côté-là. Hildegarde devint très rapidement le fils que son père n’avait pas eu, et elle se montra particulièrement travailleuse et sportive. Dès l’adolescence, elle participait aux battues, dressait leurs terribles chiens de chasse, et descendait la vodka comme personne. La mère d’Hildegarde elle-même était une matrone redoutable, et elle vit d’un très bon œil cet apprentissage. Fût un temps où elle amassa une petite fortune en participant à des concours de bras de fers et des concours de crachat dans les tavernes. Les villageois du coin ne tardèrent pas à répandre cette expression à tout : « Dieu te garde, v’là Hildegarde ! »
Mais bientôt, l’éducation donnée par son père et les différents mages qu’ils avaient engagés pour donner à sa fille des bases en Magie ne suffit plus. Il était temps pour la « demoiselle » de trouver une école où elle suivrait des cours réguliers et de qualité. Elle en trouva une dans un pays obscur, isolé à l’est. Mais elle finit par se lasser d’une existence aussi morne et elle convint de suivre ses cours à distance pour utiliser la théorie directement sur le terrain. Ses professeurs s’offusquèrent d’abord, mais furent plutôt soulagés de la/le voir partir. (Car ils l’avaient confondu avec un garçon à la base…)
Au cours de ses voyages, elle a fini par rencontrer un puissant sorcier, Arsinoë Krisken, fort connu aussi pour sa méthode révolutionnaire de conservation des produits laitiers, et ce dernier lui a enseigné l’art du contrôle de l’Esprit. Mais ce n’est vraiment qu’avec les années qu’elle parvint à une maîtrise accrue et complète. Hildegarde avait davantage centré sa vie sur l’action que sur l’étude, et cela se fit sentir.
Sa destinée prit un autre tournant lorsqu’elle tomba amoureuse d’un pauvre homme qu’elle entreprit de séduire. C'est-à-dire qu’elle décida de le suivre jusqu’à ce que la mort les sépare : ils se marièrent, et il mourut, lui laissant le poste prestigieux qu’il occupait alors : celui de Recteur de l’université d'Aïsthèsis. Car elle avait eu le malheur de s’amouracher d’un homme déjà condamné par une longue maladie qui l’avait frappé dès la naissance.


Scolarité : Hildegarde a été instruite d’abord par des Mages payés par son père. Puis elle s’est inscrite dans une école de Magie avant de la quitter pour suivre ses cours par correspondance. Elle apprenait beaucoup mieux par elle-même et sur le terrain. Elle devint l’élève d’un Sorcier qui avait déjà fait ses preuves, puis elle devint autonome.

Ambition : Mener d'une main de fer tout son petit monde.

~::~::~::~::~::~::~::~::~::~::~::~::~
Hildegarde Dragomir, rectrice. Hildegardesignaturetq2
Revenir en haut Aller en bas
https://aisthesis.forumactif.org
 
Hildegarde Dragomir, rectrice.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Aïsthèsis :: Premiers pas :: Registre d'Aïsthèsis :: Fiches validées :: Personnel de l'université-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser