Chroniques d'Aïsthèsis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Chroniques d'Aïsthèsis

« L'existence n'est pas ce qui s'est passé, l'existence est le champ des possibilités humaines, tout ce que l'homme peut devenir, tout ce dont il est capable. » Milan Kundera
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-26%
Le deal à ne pas rater :
Arbre à chat Joe – 40x40x114cm
19.99 € 26.99 €
Voir le deal

 

 Danaël Anamoria

Aller en bas 
AuteurMessage
Danaël Anamoria
Médecin - pompier volontaire
Danaël Anamoria

Alter Ego : Denzel Vanaëli, Zedka Follet
Nombre de messages : 296
Age : 33
Date d'inscription : 20/07/2008

Miroir Virtuel
Âge : 24
Liens familiaux : sans attache
Statut : Medecin Généraliste

Danaël Anamoria Empty
MessageSujet: Danaël Anamoria   Danaël Anamoria Icon_minitimeDim 20 Juil - 22:52

ETAT CIVIL : CITADIN

Nom : Anamoria
Prénom : Danaël
Âge
: 24 ans
Situation familiale : Sans attache
Statut professionnel : Pompier volontaire / Medecin Généraliste


DESCRIPTION:

Caractère : D'un tempérament de feu, Danaël n'est pas du genre à se laissé faire. Il fait preuve de beaucoup d'humour noir dans sa profession, ce qui peut effrayé les patients et insupporté ses collègues de travail.
Il a apprit seul à géré les problèmes de la vie et par conséquent est plutôt solitaire et renfermé, cependant une fois sa blouse revêtue, il sait se montrer avenant et cordial envers ses patients; ce qui ne l'empèche pas d'être par moment désagréable.
Il ne montre aucune émotions, même à l'annonce d'une mort. Il a tendance à jouer avec les mots et aime particulièrement taquiner ses collègues.
Il aime se savoir supérieur et plus il a de boulot plus il est content. D'un franc parlé, Danaël n'a aucune limite pour dire les choses, même si cela peut blésser. Il est plutôt antipathique et très sadique, rien ne lui fait peur et répond souvent de manière ironique.
Physique : Danaël a plus d'une foi trompé la prudence des femmes par son charisme, ce qu'il dégagait et pour cause, du haut de ses 1m87 son regard gris blanc vous transperce comme des lames assérées.
Ses cheveux oscillant entre le noir et le bleu nuit contraste parfaitement avec son tein pale à l'image de la fragilité d'une porcelaine. Il est toujours vétu de noir hormis quand il revet sa blouse de travail ou son uniforme de pompier.
Il est svelte et musclé ne laissant cependant pas apparaître ses formes.


Pouvoirs :
-Il peut passé à travers les murs / objects / personnes
-Il contrôle tout les éléments métaliques (fer, acier, cuivre ect..) mais ne peut pas les crées.
-Il peut contrôler les pensées des autres et leurs actions ( Derrick hayes ), seulement chaque fois qu'il l'utilise il se voit privé de la vue et de ses forces. Il lui est par consequent impossible de l'utiliser plusieur fois de suite, il pourrait finir par perdre définitivement la vue ( pouvoir utiliser sur joueurs qu'avec l'accord préalable de celui-ci).

Il est très doué pour les arts du combat, mais arrive facilement à disuader une personne de s'en prendre à lui.


Particularité
: Danaël possède un tatouage qui traverse sont oeil gauche. Il prend toujours soin de cacher son bras gauche et plus particulierement au niveau de son épaule et cela parce qu'il à subit un grave accident dont il souffre encore aujourd'hui, il a part la suite dput être emputé de son bras gauche. Néanmoin, il se fit gréffer un bras artificiel et commence tout juste à recouvrire celui-ci d'une membrane identique à celle de la peau.

HISTOIRE

Scolarité : Il passe briallement tout ses examens, cela prennant plus de temps que la normal, puisqu'il fait le choix de voyager de ville en ville afin de rencontrer les meilleurs spécialiste de la santé.

Ambition : Danaël à perdu goût à la vie depuis la mort de la femme qu'il aimait, il n'a donc pas de but réel, il se lève le matin et fait son boulot, parce que c'est la seule chose qu'il lui reste.

Danaël est le frère ainé de Derrick, ayant quitté le refuge famillia très jeune, il a finit part ne plus avoir aucune nouvelle de sa famille, et pour cause celle-ci avait était déssimé, ainsi que le village. Il entendit par la suite que son petit frère était seul survivant de cette catastrophe, mais ne réussit à le trouvé malgrès tout ses efforts !


Dernière édition par Danaël Anamoria le Dim 3 Aoû - 18:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Danaël Anamoria
Médecin - pompier volontaire
Danaël Anamoria

Alter Ego : Denzel Vanaëli, Zedka Follet
Nombre de messages : 296
Age : 33
Date d'inscription : 20/07/2008

Miroir Virtuel
Âge : 24
Liens familiaux : sans attache
Statut : Medecin Généraliste

Danaël Anamoria Empty
MessageSujet: Re: Danaël Anamoria   Danaël Anamoria Icon_minitimeLun 21 Juil - 2:17

BIOGRAPHIE :


Première partie :

Voilà déjà plusieurs années que je parcourt les terres de se monde sans buts , ni amis, ceux qui m’ont rencontré vous parleront très peu de moi, je suis l’ombre de l’ombre, une image, un esprit libre et rebelle.
Vous qui lisez ces quelque ligne, approchez donc un peu plus asseyez-vous autour du feu que j’ai jadis allumé et écoutez mon récit du passé.

Il y a de cela quelque année, j’étais comme vous, pleine d’entrain et de vie, dans le beau ville d'Elendril je m’épanouissais au coté de la femme que j’aimais, il n’y avais rien de plus important dans ma vie que celle-ci, et mon frère . Seul je ne l’étais pas à se moment la, j’étais aimé chéri, je me levais le matin avec un but précis … je voulais faire ma vie. C’étai peu être trop demandé, dans un monde ou régnait les conflits, mon cœur tiraillé entre l’amour et la raison, mes passions déchaînées. Pas un jour ne s’écoulait sans que des larmes et du sangs soit versé.

Je ne vous raconterais pas en détail les horreurs qui se sont déroulé devant mes yeux, vous ne saurez pas non plus après se récit qui je suis, ni même ne pourrez me comprendre, me regarderez vous d’une autre manière ? … je le pense, j’ai le sentiment d’avoir oublié une partie de ma vie, de l’avoir mise de coté et de mettre perdue, tout comme ces hommes et ces femmes l’ont fait jadis.

Je me nomme Danaël, fils d’un grand voleur de rue et d’une prêtresse, héritier d’une vie sans famille … sans père, ni mère. Je fus abandonné sur les rives qui bordaient la douce cité d'Aïsthèsis. Née d’un amour impossible entre deux clan compétitifs, je me devais d’être l’esclave de la raison et l’émissaire de la paix des peuples. Mon enfance, des plus banals, je fus sauvez par un couple, ils m’ont recueilli choyé et c’est ici que j’ai vu grandir Derrick mon petit frère bien aimé. Je poursuivis des études en médecine et appris sur le tas, avec les plus grand médecin du monde.

Avec l’age j’ai appris à me défendre et à combattre, je me suis fais ma propre opinion de la vie, me mettant souvent à l'écart et venant même à me bâtir mon propre foyer, je me suis forgé un caractère, mettant ma vie au service des autres. Passé la majorité je suis parti, j'ai parcourut parcourut plusieurs villes pour calmer les tensions qui régnaient et apprendre l'art du soin. Un jour alors que le soleil, transperçait les nuages d’un rayon étincelant, je la vis.

elle était là devant moi, tel une reine, son regard posé sur moi me parcourait, me donnait des frissons. elle était celle que j’attendais dont j’avais tend rêvé. Mon compagnon à cette époque, Reito me regardait le sourire aux lèvres, j’étais comme pétrifié, je n’osais même plus bougé, j’avais un poids au cœur, alors il me prit par le bras et m’emmena vers celle qui me faisait tend rêver.

Reito : Bonjour Lunaris, Il fit la salua dignement, moi je restais stoïque sans rien faire, alors il finit par me pincé.

Danaël : Bonjour , fit-je de manière timide les pommettes rosâtre .

Lunaris : Bonjour Reito, sa faisait un petit moment qu’on ne t’avais vu dans les rue de elendril, que nous vaut ta visite ? , elle
me regarda un moment avec un petit sourire. Je comprenais pas bien pourquoi, mais je me sentais gêné comme dénudé du regard par cette femme.

Reito : Pardonne moi Lunaris, je devais m’occuper de mon ami, d’ailleurs je te le présente … Danaël …

Reito devient d’un coup plus familier avec celle-ci, j’avais l’impression qu’il la connaissait bien, que c’était une amie à lui … il ne m’en aurais donc pas parlé, la déception pouvait se lire sur mon visage à mesure que leurs discutions continuait. Il m’appelait me bousculait même et je restais sans rien dire. Puis je ne sais pas pourquoi cette femme se nommant Lunaris posa sa main sur mon épaule et me dit doucement de ne pas avoir peur . Cela devait être un signe du destin, quand j’y repense je rigole de la réaction que j’ai eu, je suis partie en courant, comme un voleur, je suis pas sur qu’ils aient bien compris se qu’il m’était arrivé, moi même d’ailleurs je ne comprenais pas.


Dernière édition par Danaël Anamoria le Sam 2 Aoû - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Danaël Anamoria
Médecin - pompier volontaire
Danaël Anamoria

Alter Ego : Denzel Vanaëli, Zedka Follet
Nombre de messages : 296
Age : 33
Date d'inscription : 20/07/2008

Miroir Virtuel
Âge : 24
Liens familiaux : sans attache
Statut : Medecin Généraliste

Danaël Anamoria Empty
MessageSujet: Re: Danaël Anamoria   Danaël Anamoria Icon_minitimeSam 2 Aoû - 14:51

Deuxième partie :

Le temps passé à ses côtés était pour moi une révélation ... c'était elle, je le savais à présent. Les mois se sont écoulé et nous nous sommes rapproché, d'amis nous sommes devenue amant, puis j'ai finit par lui demandé sa main. C'est peu conventionnel pour un moi d'aller aussi vite, mais je sentais qu'il fallait que je le fasse. Plus les jours passaient et plus ma peur grandissait, je ne voulais pas la perdre, elle était tout pour moi, elle faisait vibrer mon coeur, et le faisait battre ... je voulais pas imaginé la vie sans elle, je ne le pouvais pas.

Seulement j'ai peu être oublié de dire que Lunaris était pompier ... un bien en soi, c'était une femme aimante et toujours prête à donné sa vie pour les autres. Je suis renté un soir après le boulot, j'ai franchit le seuil de la porte, elle était debout devant moi à m'attendre, dans une robe absolument magnifique, j'avais l'impression d'être dans un comte de fée. Elle me prit la main et me fit m'assoir à table, elle avait tout préparé, un diné idéal pour un moment excepetionnel. Presque trop bien pour que celui-ci puisse continuer ainsi, nous mangions, nous regardant dans les yeux, j'admirais sa beauté et me noyait dans le bleu de ses yeux quand son bipeur retentit ... j'eu l'impression de voir ma vie défilé devant mais yeux. Elle me regarda tristement avec tant bien que mal le sourir aux lèvres, je voyais bien qu'il se passait quelque chose, elle finit par se levé doucement, s'approchant de moi et me prenant tendrement la main, me caressant la joue de l'autre, puis me dit tout bas dans l'oreille comme si elle me murmurait un secret, qu'elle devait allé à la caserne, mais qu'elle reviendrait le plus vite possible. Je n'y ai pas crû ... bien sûr qu'elle mettrait du temps et que j'allais finir cette soiré seul devant cette superbe table ... Je crois qu'elle avait sentit mon mécontentement mais je finis par lui dire de se dépécher qu'elle avait des vie à sauver. J'étais fière d'être son mari, fière de partagé sa vie. Elle monta se changer et sortit me laissant après un long baiser, qui reste encore graver en moi tout comme le temps reste graver sur le visage des gens .
De la douleur, oui je ne resent que ca ... de la haine c'est aujourd'hui pour l'effacer que je me bat !

Je restais donc assit tel quel m'avait laissé, quand la sonnette retentit, je sursauta d'abord puis regarda la porte avec beaucoup d'anxiété ... je sentais que quelque chose allait me tomber dessus. Je me leva et appuya doucement sur la poigner pour finir par ouvrir la porte le coeur battant ... Des larmes coulèrent le long de mes joues et me coeur se brisea un peu plus à chaque instant ... des pompiers en uniforme, ami de Lunaris étaient la devant moi, pour m'annoncé la nouvelle qui changea ma vie par la suite. Elle avait périt dans un l'incendi, encerclé par les flames, Ils me dirent qu'elle m'avait appelé, qu'elle leurs avait demandé de me faire porté un message, elle voulait que je sois fort, mais cela m'était impossible.

Après se drame, je restais chez moi, dans le noir assit devant cette table, je m'en voulais, c'étais ma faute ... j'aurais dû l'empéché de partir, pourquoi l'avais-je pas fais. Aujourd'hui je me sens si faible, je n'est plus de but, ma vie n'est plus. J'ai pris la décision de m'enroler chez les pompiers, je voulais combattre celui qui m'avait enlevé ma raison de vivre.
Je ne le cacherais pas, j'ai décroché plus d'une médaille pour mon courage, se n'était cependant pas du courage, mais de la folie. Je fais mon boulot sans me soucier de ma propre vie, cela ne m'importe peu, elle n'est plus, j'ai cessé de vivre le jour ou son coeur à cessé de battre.
Je suis toujours médecin, j'ai cherché un poste ou je pourrais enfin être à ma place, dans un univers qui est le mien, j'ai lu une annonce dans un journal quotidien et je me retrouve aujourd'hui dans l'hôpital d'aisthésis, que se soit un bien ou un mal, je fais mon boulot, j'ai continué de combattre le feu, car cela me permet d'avoir un minimum d'humanité.

J'ai perdu cette petite étincelle qui me faisait sourir, aujourd'hui je suis comme un revenant qui air dans les couloirs d'un hôpital avec l'espoir de retrouver le goût à la vie. Ce feu, je ne l'ai toujours pas éteind et vous étes devant ce que j'ai crée, un monstre à l'image de mon pire ennemis, on ne peut m'arreté et à moins de mettre fin à mes jours ou d'avoir un soupson de folie il est impossible d'éteindre ma haine et ma rage.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Danaël Anamoria Empty
MessageSujet: Re: Danaël Anamoria   Danaël Anamoria Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Danaël Anamoria
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Aïsthèsis :: Premiers pas :: Registre d'Aïsthèsis :: Fiches validées :: Citoyens d'Aïsthèsis-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser