Chroniques d'Aïsthèsis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Chroniques d'Aïsthèsis

« L'existence n'est pas ce qui s'est passé, l'existence est le champ des possibilités humaines, tout ce que l'homme peut devenir, tout ce dont il est capable. » Milan Kundera
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Arkel Luthnen

Aller en bas 
AuteurMessage
Arkel Luthnen

Arkel Luthnen

Nombre de messages : 9
Age : 34
Date d'inscription : 15/02/2009

Miroir Virtuel
Âge :
Liens familiaux :
Statut :

Arkel Luthnen Empty
MessageSujet: Arkel Luthnen   Arkel Luthnen Icon_minitimeDim 15 Fév - 19:51

Etat civil

Nom : Luthnen
Prénom : Arkel
Âge : 22 ans
Situation familiale : Fils de Surh et Aelnen Luthnen, marins explorateurs portés aujourd'hui disparus.
Statut professionnel : Professeur de Magie Initiatique
 
Description

Caractère : (6 lignes minimum) Faut-il plaindre ou au contraire trouver chanceux ses élèves ? A vous de juger ce jeune professeur enseignant une discipline pour le moins intéressante. Il essaiera de se montrer souriant et ouvert, toujours prompt à aider et à conseiller. C'est un jeune homme intelligent (pour preuve sa scolarité longue et remplie de jolis diplômes) aimant beaucoup réfléchir et s'instruire. Oui il aime apprendre, la connaissance étant très importante, mais il espère avant tout être capable de la communiquer. C'est aussi quelqu'un de courageux et qui aime les efforts tant qu'il se sent intéressé par quelque chose, sinon n'espérez même pas le voir y porter un quelconque intérêt. Il est doux n'aimant pas spécialement la violence pourtant il sait se défendre et si ses colères sont rares elles sont généralement de véritables tempêtes longues à calmer.

En fait c'est un être sensible, très sensible. Jeune il était fort timide, perdant ses parents alors qu'il était à l'Université, il la considéra alors comme sa seule maison. Perdant des repères il développa une sensibilité particulière à la magie. Oh ce n'était pas nouveau, avant cela il adorait déjà les arts, et surtout la musique, c'est d'ailleurs un excellent pianiste. Concernant la magie, c'est un peu pareil que sa musique, elle vient du coeur, il se laisse plus bercé par elle que le contraire, c'est un poète des arcanes mystiques et de la musique. Concrètement, la magie qu'il utilise est fortement influencée par son humeur et au départ cela l'a bien plus embêté qu'autre chose. Timide, quand on le faisait rougir il n'était pas rare de voir ses cheveux prendre feux, ou qu'un trou se crée sous ses pieds, le faisant tomber d'un étage. Sans le savoir faire des meilleurs mages de l'école il serait chauve et couvert de plâtres... En colère... enfin la seule fois où il l'a été vraiment, ce fut de véritables explosions magiques, un feu d'artifice qui laissa pas mal de traces sur les murs... et une bonne semaine de colle. Oh même en de telles circonstances il ne possède pas de pouvoirs destructeurs, sauf si il les cherche mais ce n'est pas dans son tempérament. Du coup c'est une magie plutôt douce et colorée, parfois gênante mais pas incontrôlable pour les professeurs de l'époque.

Il a grandit et a apprit à mieux se contrôler, surtout grâce à la musique, mais il a garder cette sensibilité si bien qu'il dit souvent que sa magie vient du coeur avant de venir de son savoir.
Maintenant son caractère semble plus affirmé, son sens de l'humour s'est affiné mais il peut se montrer assez noir riant de tout. C'est devenu un éternel optimiste parfois agaçant, charmeur plus par sa vision de la vie qu'autre chose. Mais la mélancolie reste là, il n'est donc pas étonnant de parfois le voir muré dans un silence inquiétant. Pendant ces moments là il cherche alors à se rapprocher de la nature quelle qu'elle soit. Donc malgré son habituel sourire, ce professeur peut parfois se montrer de mauvaise compagnie.


Physique : (6 lignes minimum) Arkel est un jeune homme agréable à regarder c'est indéniable, d'une stature droite aux mouvements gracieux et agiles en général. Si il est sportif, ses muscles sont fins et discrets, harmonieux avec son long corps svelte, cependant ce n'est pas une masse physique d'ailleurs il n'a jamais touché une altère de sa vie.
Son visage allongé possède de fins traits, entourés de cheveux châtains mi-longs aux reflets rose pâle selon la luminosité. Il ne les coiffe pratiquement jamais et il n'est pas rare de voir quelques mèches se perdre sur son visage.
Ses yeux attirent, expressifs ils peuvent se montrer perçant ou complètement ailleurs, il lui est difficile de cacher ses propres sentiments. Ses pupilles sont d'un bleu presque turquoise et sont généralement expressives de douceur et tendresse. Son nez qu'il qualifiera de banal n'est ni trop fin ni trop gros, assez long pour affirmer un certain caractère. Enfin ses lèvres paraissent douces, cachant une voix qui s'élève rarement, mais pleine de sous entendus.

Si c'est un bon musicien, ses mains sont soignées, mais leur douceur ne fait pas disparaître l'idée qu'elles peuvent se montrer fermes. La rapière à sa taille le prouve. Son escrime n'est pas basée sur la force pure, vu sa carrure ce serait suicidaire, mais sur une finesse de mouvements et une grande précision. Il n'est pas mauvais danseur et il est vrai que ses gestes sont rarement patauds mais il lui arrive d'être maladroit plus par inattention qu'autre chose.
Il aime porter des habits élégants mais vous l'aurez certainement deviné. En le voyant on imagine un professeur ou un jeune homme plutôt doux mais il peut révéler quelques surprises.

Pouvoirs :

- Maîtrise de l'eau et de la glace. C'est son pouvoir qu'il a apprit à maitriser peu à peu depuis son enfance. Mais il est aussi influencé par les sentiments d'Arkel, selon son humeur la glace se montrera plus cristalline, plus brillante tel une étoile, au contraire, si il se trouve embêté son eau créée sera plus un torrent qu'une douce rivière.

- Arkel possède une sensibilité musicale et magique qui joue sur ses pouvoirs. Même si il utilisera généralement le même type d'effet, et que son pouvoir principal reste la maitrise aquatique, sa sensibilité l'amène parfois à user d'autres choses. En danger il serait capable de se protéger tant bien que mal en bloquant autant que possible la magie l'assaillant. Quand il pleut une douce chaleur solaire le recouvre et la pluie sèche aussitôt qu'elle touche sa peau, énervé ce seront de petites bourrasques de vents qui apparaitront au moindre geste brusque de sa part. Il a apprit à les maitriser bien mieux pendant sa scolarité notamment lors des cours de maitrise de l'esprit. Donc désormais il peut choisir plus facilement l'effet et éviter quelques explosions de colère plus dangereuses pour lui que pour les autres. Il utilisera le plus souvent une sorte de petites étoiles entourées d'un halo sombre accentuant la luminosité de celles ci, servant d'abord de petites lucioles illuminant peu les alentours quand il est calme, elles peuvent être pareille à des étoiles brulantes en cas de danger.

- Deux capacités qui ne sont pas véritablement des pouvoirs: c'est un grand pianiste et un bon escrimeur.

Particularité : (physique ou autre) Facultatif
Il n'a pas la boucle d'oreille comme sur l'avatar , d'ailleurs son corps n'a aucun tatouage ou piercing.

Sa rapière dont j'ignore encore l'origine, je trouverai bien un de ces jours: Arkel Luthnen Rapireht9


Dernière édition par Arkel Luthnen le Dim 15 Fév - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arkel Luthnen

Arkel Luthnen

Nombre de messages : 9
Age : 34
Date d'inscription : 15/02/2009

Miroir Virtuel
Âge :
Liens familiaux :
Statut :

Arkel Luthnen Empty
MessageSujet: Re: Arkel Luthnen   Arkel Luthnen Icon_minitimeDim 15 Fév - 22:18

Histoire

Pour le début ignorant depuis quand la rectrice est à la tête de l'Université, il se peut que ça ne colle pas. J'éditerai si c'est le cas.

Biographie :
On entendit frapper à la porte du bureau de la rectrice qui invita l'inconnu à entrer. Pour le coup ce n'était pas vraiment un inconnu car elle attendait un de ses élèves. Elle savait que l'entretient serait difficile et s'attendait à a peu près toutes les réactions. Un jeune garçon répondant au nom d'Arkel Luthnen entra curieux, jetant des regards de part et d'autre de la grande pièce puis fixa la directrice et s'approcha d'elle pour s'asseoir sur une chaise quand elle le lui demanda. Il n'était pas vraiment rassuré, et cette ferme à la voix forte ne l'aidait pas à se sentir à l'aise. Mais pourtant cette fois elle semblait chercher ses mots, comme si elle mettait des gants , que lui voulait-elle ?

« Bonsoil jeune homme. Je suis désolé de vous avoil fait venil à cette heule taldive mais j'ai leçu des nouvelles de vos palents. »

Elle lui tendit une lettre qu'il lu avec une certaine appréhension. Déjà la dernière missive de ses parents expliquait un projet qu'ils allaient entreprendre et que peut être cela serait dangereux. Il avait toujours eu un mauvais pressentiment concernant cette lettre qu'il trouvait trop ponctuée de : on pense fort à toi, tu nous manque, on t'aime, ou encore de: ton futur doit être rempli de soleil, laisse ton coeur te guider... Etait-ce une lettre d'adieu ?
La réponse fut rapide, tel un coup de poing le frappant au ventre, il ne dit rien mais ses yeux s'humidifiaient en lisant ces mots.



 Chère Rectrice Dragomir,
nous avons le regret de devoir vous annoncer que les parents d'un de vos élève, le jeune Arkel Luthnen sont portés disparus depuis un mois et nous n'avons pas beaucoup d'espoir quand à leur réapparition... leur navire prenant la route de la Mer des Naufragés...
Nous partageons votre émotion quand il sera question d'en informer ce jeune garçon.
La Capitainerie

Il releva la tête en sentit des gouttes d'eau lui tomber dessus. Le toit était-il percé ? Regardant en l'air il ne voyait rien, juste que la pluie tombait dans la pièce. Enfin sur lui et un peu le bureau de la rectrice.

« Je .. comment c'est possible ? Enfin je veux dire... on ne sait pas ce qui est arrivé, alors … »

Il n'arrivait pas à faire une phrase complète et la rectrice ne s'en formalisa pas, elle lui tendit une boite de mouchoir et essaya de le calmer, et aussi de calmer cette pluie qui faisait quelques ravages sur les documents présents sur son bureau qu'elle tenta de ranger rapidement.
Il en posa des questions, à ça oui, si bien que leur entrevue dura longtemps et l'heure du couvre feu était bien dépassée mais bon... Après qu'il ai séché partiellement ses larmes et surtout que la pluie se soit arrêté une question sembla hors contexte et pourtant elle fut la plus censée.


« Je peux rester ici ? C'est... le seul endroit que je connais à vrai dire. Mes parents avaient de quoi payer, je pense ne pas avoir de problèmes de ce côté là... et au pire je peux travailler vous savez. Mais permettez moi de continuer ma formation. »

Elle n'avait de toute façon jamais pensé à le renvoyer et elle savait bien que ses parents avaient déjà payé l'année et que la suite pouvait être arrangée assez facilement.

Arkel était le fils de deux parents aimants et très amoureux, on pourrait raconter de nombreuses histoires sur Surh et Aelnen mais ici cela importe peu. Le premier était un aventurier, aimant voyager et découvrir, il fit un voyage dans les terres nordiques et y découvrit Aelnen dont il tomba amoureux. Leur histoire sembla être un véritable conte de fée, la nordique était une grande magicienne très habituée à la mer, le couple se complétait à merveille et bientôt un petit garçon vint se greffer à cette famille.
Arkel passa ses premières années à Aïsthèsis où il se montra bien vite intéressé par la musique et apprit à jouer du piano. Il commença une vie de petit citadin, ses parents lui apprenant rapidement à lire et écrire, tout deux s'étant sédentarisé pour élever leur jeune enfant. Mais l'aventure les attira de nouveaux, emmenant leur fils alors âgé de huit ans avec eux. A vrai dire ils partirent vers le sud, rencontrant des clans tous plus différents les uns que les autres, croisant même quelques Eiles ayant réussi à se montrer digne de confiance bien que cela fut difficile alors qu'ils étaient les plus ouverts de leur civilisation. Arkel grandit donc en découvrant toutes sortes de cultures et de régions différentes. Sa mère sentit très vite son affinité pour les éléments que sont la glace et l'eau et tenta de lui apprendre à contrôler cette magie sommeillant en lui. Son père, développa chez son fils un goût pour découvrir et apprendre chez autrui, ainsi que des talents d'escrimeur et de danseur. Oh bien sur il n'était pas un maître d'arme confirmé mais un bon bretteur.



Les années passèrent jusqu'à ce qu'ils pensèrent que leur enfant pouvait en apprendre bien plus, et l'Université d'Istya faisait justement sa propre révolution invitant les élèves doués à apprendre en son sein. Ils revinrent à Aïsthèsis tout en inscrivant leur fils dans cette école. Il fut l'un des jeunes novices puisque n'ayant pas encore dix-sept ans et son adaptation fut assez difficile au final, il en devint alors assez timide mais réussit à passer ses classes malgré tout. Mais voilà qu'à dix neuf ans ses parents avaient eu la mauvaise idée de vouloir se rendre sur l'Ile de Wyrd et le voilà donc déclaré orphelin avec pour seule famille une maison abandonnée en ville et des professeurs. Charmant !

Il se renferma après ces nouvelles et concentra tout son talent d'abord dans la musique puis dans la magie avant de se jeter corps et âme dans ses études. Il montra de rapides aptitudes et devint bien meilleur élève excellent dans son élément ainsi que langues magiques se dépatouillant bien dans l'invocation et les sortilèges. De même il se débrouillait assez bien en métamorphose et magie élémentaire du vent , n'étant pas trop mal dans l'utilisation du feu mais délaissant rapidement la terre et l'alchimie. Quand à la maitrise de l'esprit il ne fut pas excellent dans cette matière mais apprit petit à petit à mieux canaliser ses sentiments et non les laisser apparaître en magie. Sans ça il serait devenu une sorte de pile électrique ambulante pouvant s'allumer à tout instant, déclenchant divers phénomènes. La magie initiatique c'était autre chose... difficile de savoir si il était doué ou non en tout cas son esprit essayer de comprendre tant bien que mal.

Et voilà que le jeune homme rencontra une autre élève, sa timidité explosant à son contact il y eu de nombreuses anecdotes très gênantes pour lui jusqu'à ce qu'ils deviennent finalement amis, puis les meilleurs amis et enfin un peu plus. Mais l'histoire s'arrêta tragiquement, alors qu'ils étaient ensemble depuis six mois. La jeune femme répondant au doux nom de Lyra avait un problème cardiaque depuis l'enfance et cela s'aggrava peu avant son vingtième anniversaire. Elle mourra à petit feu, perdant chaque jour des forces son amour restant près d'elle jusqu'à son dernier souffle. Ce fut bizarrement une période heureuse, pendant l'an et demi qu'ils passèrent ensemble à ne presque pas se quitter.
La nuit de sa mort elle revint le voir en rêve lui parlant, lui racontant ce qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de lui dire avant, où ce qu'elle n'avait pas osé. Mais un message resta gravé dans sa mémoire: la vie ne s'arrête pas là, il devait continuer à propager le bonheur qu'il avait partagé avec elle. Que la vie pouvait être belle et merveilleuse et qu'il fallait s'en donner les moyens.

Arkel eu son doctorat un peu plus tard à 21 ans et quitta enfin l'école pour revenir chez lui avant de disparaître, étant partit pour un long voyage sans que personne ne reçoive de ses nouvelles. Il est réapparu en ville il y a peu avec une rapière à la ceinture, offrant ses talents de musiciens aux gens qui le souhaitaient et proposa sa candidature pour enseigner la Magie Initiatique dans son ancienne faculté. Il souhait offrir aux nouvelles génération son enseignement, que la magie pouvait apporter beaucoup, qu'elle pouvait être de différentes natures et que les notions de bien et mal sont très complexes... que la magie vient du coeur tout simplement. Et d'ailleurs qui mieux que lui pourrait s'acquitter de cette tâche ? Lui dont la sensibilité l'emmène parfois à user de sortilèges qu'il ne désire pas.





Scolarité :
D'abord avec ses parents puis entre assez tôt à l'université progressant peu à peu jusqu'à obtenir son doctorat il y a un an

Ambition :
Ouvrir ses élèves au monde développer leur esprit critique, révolutionner cette université et le monde et enfin découvrir le sens de la vie. Il y a du travail.
Revenir en haut Aller en bas
 
Arkel Luthnen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Aïsthèsis :: Premiers pas :: Registre d'Aïsthèsis :: Fiches obsolètes-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser