Chroniques d'Aïsthèsis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Chroniques d'Aïsthèsis

« L'existence n'est pas ce qui s'est passé, l'existence est le champ des possibilités humaines, tout ce que l'homme peut devenir, tout ce dont il est capable. » Milan Kundera
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Klaus Sigas, fossoyeur.

Aller en bas 
AuteurMessage
Klaus Sigas
Fossoyeur du cimetière d'Aïsthèsis
Klaus Sigas

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 20/07/2008

Miroir Virtuel
Âge : 35 ans en apparence.
Liens familiaux : Aucun...
Statut : Croque-Mort

Klaus Sigas, fossoyeur. Empty
MessageSujet: Klaus Sigas, fossoyeur.   Klaus Sigas, fossoyeur. Icon_minitimeLun 21 Juil - 1:46

Etat civil

Nom : Sigas
Prénom : Klaus
Âge : C'est une très bonne question... Cela fait près de 50 ans qu'il a 35 ans... N'y aurait-il pas comme un problème ?
Situation familiale : Célibataire, et sans famille.
Statut professionnel : Fossoyeur du cimetière d'Aïsthèsis.

Description

Caractère : Sombre et taciturne, Klaus n'est pas réputé pour sa bonne humeur et sa conversation. C'est un homme qui se complet dans la solitude, véritablement associal il passe son temps à mettre dehors les jeunes étudiants qui se perdent dans son cimetière. Il ne sépare jamais de sa fidèle pelle qui est presque devenue sa compagne et une représentation de sa mentalité : comme elle il est rigide et ne souffre pas qu'on tente de tordre ses principes. Malgré tout, il cache un bon fond et, mais sans se l'avouer, une fibre paternelle. Mais il prend soin de sauvegarder sa réputation pour ne pas avoir à subir une invasion de bambins. Sa froideur n'est que le produit de son mode de vie et de son métier. Klaus est un être de la nuit dans ce qu'elle a de calme et triste. Le seul contact qu'il entretient avec les gens, c'est lorsqu'il expulse les intrus ou assiste des familles dans leur deuil. De la vie il ne connaît que la mort et la misère qu'elle engendre.

Physique : Klaus n'a pas été gâté, rapidement éborgné lorsqu'il était jeune, il porte des lunettes de soleil pour dissimuler ses yeux marrons. Il est de bonne carrure et d'une taille assez grande, même s'il ne dépasse pas la rectrice de l'université. Il creuse les tombes à la force des bras et de sa pelle, il n'utilise pas la magie. C'est une manière pour lui d'entretenir de bonnes dispositions physiques à défaut de pratiquer un sport saint et équilibré. Sa démarche est lourde, et semble refléter son caractère bougeon. Le bruit de son pas est d'ailleurs assez caractéristique, donnant parfois l'impression qu'il boîte. Ses cheveux bruns sont parsemés de cheveux plus clairs, voire blancs par endroit. Il les porte courts, et ne prend pas la peine de les coiffer. Sa couleur de prédilection pour s'habiller est le rouge.

Pouvoirs :
1/ Klaus possède un pouvoir lié aux ténèbres. Il sait invoquer les Ombres pour leur parler et masquer la lumière du soleil là où il se trouve. Ces Ombres peuvent aussi passer à l'attaque mais elles sont volatiles et éphémères. Elles sont surtout utiles pour masquer sa présence : elles étouffent la vision, les sons et l'aura.
2/ Il a une maîtrise quasi-parfaite des Faux et des Pelles. Il est habile quoique pas toujours très rapide, mais il a une sacrée poigne. Evitez donc de vous trouver sous le point d'impact.
3/ Il possède des talents dans le domaine de la Magie Vaudou : c'est d'ailleurs grâce à cela qu'il peut invoquer le Croque-Mitaine du cimetière. Cependant il n'a pas de réel contrôle sur la créature : il peut la faire venir, et la faire partir, elle ne l'attaque pas car il est le gardien du cimetière, mais en dehors de cela il ne peut lui donner d'ordres précis.

Particularité : Il est borgne.

Histoire

Biographie : Ceux dont les parents ont vécu à Aïsthèsis vous diront que la vie d'Klaus se résume à ce cimetière. Aussi loin qu'ils se souviennent, il y a toujours été. Mais si l'on devait prendre les parents des parents de leurs parents, il y aurait déjà un point de départ.
Klaus se souvient peu de sa jeunesse, le temps commençant à se faire long. Mais il sait d'où il vient, sur ce point-là son esprit parfaitement clair, c'est comme un point d'ancrage dans la réalité dont il a besoin pour ne pas sombrer dans une monotonie presque irréelle.
Klaus est issu d'une famille d'un peuple obscur de Nécromanciens. Ces gens, des nomades, ne se montrent jamais à la pleine lumière, ils attendent le soir pour vivre, et ils voyagent sans cesse sous la lune complice.
Enfant, Klaus a suivi l'enseignement comme tous les héritiers de sa tribu. Il fut initié aux arts obscurs de conservation des cadavres, aux rites funéraires. Il apprit aussi le côté spirituel, mais invoquer les morts pour connaître l'avenir ne l'avait jamais intéressé, il préféra la compagnie des Ombres noires qui étaient moins bavardes mais moins agaçantes du même coup. Adolescent, son apprentissage a continué, mais il connut ce que la vie fait connaître au même âge : l'amitié, l'amour, la déception. Tout cela dans une atmosphère pourrissante, car après tout il vivait dans une communauté où le bonheur est silence, mais tous ceux qui étaient silencieux n'étaient pas pas forcément heureux.
Parce qu'il était doué et avait suivi minutieusement les cours de ses tuteurs, Klaus, une fois adulte, fut "nommé". Ce qui était un évènement à la fois honorable et terrible : on lui attribuait son propre cimetière, il deviendrait le fossoyeur du cimetière d'Aïsthèsis. Il veillerait aux rites, au repos des Morts, et aurait la responsabilité de sa succession. Mais en même temps, il serait coupé des siens, car il ne devrait plus quitter ces tombes blanches dont il serait le gardien jusqu'à sa mort.
Ainsi vit encore Klaus aujourd'hui. Sa longévité plus importante que celle d'un être humain normal lui promet encore de longs moments solitaires.


Scolarité : Klaus a suivi l'éducation fournie par sa tribu de Nécromancien. Il connaît les arts obscurs concernant la mort.

Ambition : Il sait bien qu'il n'est pas éternel... (Même s'il est bien parti pour enterrer les deux générations suivante d'Aïsthèsis.) Il aimerait trouver un successeur.

Futur : Klaus sera le père adoptif d'Ophélie Normon, rebaptisée alors Magda Sigas. Après la mort de sa mère, la petite fille, âgée de 6 ans, s'était retrouvée seule et désoeuvrée. C'est elle qui devrait succèder à Klaus.
Revenir en haut Aller en bas
 
Klaus Sigas, fossoyeur.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Aïsthèsis :: Premiers pas :: Registre d'Aïsthèsis :: Fiches validées :: Citoyens d'Aïsthèsis-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser