Chroniques d'Aïsthèsis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Chroniques d'Aïsthèsis

« L'existence n'est pas ce qui s'est passé, l'existence est le champ des possibilités humaines, tout ce que l'homme peut devenir, tout ce dont il est capable. » Milan Kundera
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Roy Kinnàn

Aller en bas 
AuteurMessage
Roy Kinnàn
Milicien & Forgeron
Roy Kinnàn

Alter Ego : Selena Dashwood
Nombre de messages : 58
Age : 32
Localisation : Entre les mains d'Uru
Date d'inscription : 30/05/2009

Miroir Virtuel
Âge : 24 ans
Liens familiaux : Veuf solitaire
Statut : Philantrope masqué

Roy Kinnàn Empty
MessageSujet: Roy Kinnàn   Roy Kinnàn Icon_minitimeSam 30 Mai - 21:07

Etat civil

Nom : Kinnàn
Prénom : Roy
Âge : 24 ans
Situation familiale : Veuf, il a perdu sa jeune femme, morte en couche, à peine un an après leur mariage. Depuis qu’il s’est installé à Aïsthèsis, il ne prend plus de nouvelles du reste de sa famille qui a préféré le laisser dans son deuil.
Statut professionnel : Milicien et forgeron

Description

Caractère : Roy semble être ce qu’il donne l’impression d’être. Il ne cherche pas à donner de fausse image de lui-même. Il est honnête et se montre tel qu’il est réellement. Il n’a rien du Iago qui déclare « Je ne suis pas ce que je suis » (je précise qu’il s’agit du Iago d’Othello, et pas d’un certain perroquet XD). Cependant, il peut se montrer tout aussi ambigu que lui. Il a un esprit un brin manipulateur et aime tirer quelques ficelles dans le Grand Théâtre de la Vie. Mais ce n’est jamais à des fins fourbes et mauvaises. Il est quelqu’un de fondamentalement bon, qui croit au fait que le bonheur ne peut parfois être atteint qu’en passant par les pires souffrances. Il sait qu’il faut parfois faire du Mal pour que le Bon en résulte et éviter une situation pire encore. Malheureusement, les gens qui furent ses marionnettes ne retinrent de lui que le mauvais côté, ne comprenant pas l’intérêt de ses actes. Mais peu lui importe, il n’attend de toute manière aucune reconnaissance, ne se voyant nullement comme un bon Samaritain. Il n’attache, de plus, aucune espèce d’importance aux opinions des autres sur sa personne. Il a conscience de ce qu’il est et de la portée de ses actes.
Tout cela en fait un personnage assez ambigu. Les gens qui le connaissent le mieux ne savent souvent pas eux-mêmes par quel bout le prendre. Ce qui l’amuse assez. Il devient lui-même un objet d’étude passé au scalpel. Mais comme il l’a déjà été dit, Roy est quelqu’un de sincère et honnête. Il aime jouer sur une apparence d’ambigüité mais il ne cache finalement rien. Dans le jeu du chat et de la souris dans lequel il entraîne les gens, le chat finit toujours par se mordre la queue ; comment attraper une souris imaginaire qui n’a de vie que dans l’esprit du chat ?
Hormis cela, les nombreux voyages qu’il a entrepris ont forgé son caractère : c’est quelqu’un de très intelligent et fin. Il possède un esprit de déduction et se montre très vif. Très posé, et très calme, il se met rarement en colère et a beaucoup de sang froid. Ce qui ne l’empêche pas de piquer quelques crises parfois. Il est tout ce qu’il y a de plus humain et n’oserait pas prétendre être un modèle d’ascétisme. Il est d’ailleurs plutôt bon vivant, partisan du « On ne vit qu’une seule vie ». Son aspect mystérieux n’enlève rien de son caractère entier et déterminé, sans pour autant aller jusqu’à l’entêtement ; il sait reconnaître quand il a tort même s’il lui arrive de faire preuve de mauvaise foi. L’erreur est humaine et il sait qu’il n’est qu’une erreur de plus sur cette Terre. Enfin, c’est quelqu’un de minutieux ce qui vire parfois à l’obsession du goût des choses bien faites. C’est un grand amateur d’art sous toutes ses formes, aimant y voir la transposition du monde réel dans un monde bien plus éthéré.

Physique : Roy est le genre d’homme à attirer le regard sur soi mais sans que cela ne provoque une subite admiration pour cet inconnu. Mais il a une certaine prestance, une présence qui fait tilter et lever le regard.
Physiquement, sa chevelure châtain, presque mordoré, semble attirer la lumière sur lui. Entendons nous bien, il n’est pas le nouveau Saint éclairé par la Lumière Divine. sa carnation de sa peau étant assez pâle, cette chevelure claire met en valeur ses traits. Il noue souvent ses cheveux longs mais quelques mèches partent souvent à l’aventure sur ses tempes. Il a les traits à la fois fins mais carrés, un visage ovale dans lequel brillent deux yeux turquoise, légèrement en amande. Son regard vif a quelque chose du regard du serpent. Une lueur désinvolte y brille en permanence et il donne parfois l’impression de scruter votre visage pour découvrir vos secrets les plus inavouables. Il donne le sentiment de mettre l’âme des autres à nues et de la déshabiller sans la moindre retenue. Il a un petit air de Mona Lisa quand il sourit comme s’il savait quelque chose que vous ignoreriez. De quoi en inquiétez plus d’un…
Du point de vue de son attitude, il semble être quelqu’un de très sûr de lui. En permanence, il semble renvoyer cette image d’assurance. En le regardant, on pourrait se demander d’où cela vient exactement. Sans jamais réussir à trouver une réponse. Cela tient peut-être à sa facilité d’adaptation à n’importe quel milieu. Il se sent chez lui partout, est à l’aise en toute circonstance. De ce fait, il ne montre que très rarement un signe d’hésitation.
Esthétiquement parlant, Roy est quelqu’un de propre sur soi. Il fait à la fois montre d’élégance mais également de beaucoup de simplicité. Son apparence physique reflète à merveille le genre d’homme qu’il est. On pourrait donc dire qu’il est sincère et ne se cache pas. Et pourtant, son attitude et ses expressions désinvoltes et arrogantes en font quelqu’un d’assez ambigu…


Pouvoirs :

- Il peut « copier » le pouvoir de son adversaire, mais seulement si une attaque a été dirigée directement vers lui. L’effet de ce pouvoir prend très rapidement fin, le temps de renvoyer l’attaque généralement.

- Son corps peut sécréter des substances mortelles qui peuvent être injectées par simple contact avec sa peau.

- Il maîtrise le feu.

Particularité : /


Histoire

Biographie :

Au commencement…

Il y eut un soir et il y eut un matin… Et ce matin du 31 Octobre vit la naissance du premier enfant d’Airtair et Hester Kinnàn. Roy, petit bébé braillard, était le fruit de l’union de deux êtres qui entraient à peine dans la vie. Hester, alors âgée de 19 ans, dut stopper ses études pour devenir Guérisseuse lorsqu’elle apprit qu’elle attendait un enfant. Airtair, insouciant jeune homme de 20 ans, explosa de joie à l’idée de devenir papa. Mais tous deux n’avaient pas mesuré ce que signifiait être parents. Ils l’apprirent au dépend de leur jeunesse et de leur force au fil des années…
Roy ne s’avéra pas être un enfant particulièrement difficile. Il était plutôt calme. Mais comme tout bon enfant qui se respecte, il avait besoin de certains soins et n’oubliait pas de rappeler ses parents à l’ordre quand ils manquaient à leur rôle. Il semblait pomper leur énergie vitale, dessinant des cernes sous leurs yeux et rendant leur peau blême comme la Mort. Mais le bonheur que leur fournissait ce petit être compensait bien leur pénible responsabilité…

Aide toi, le Ciel ne t’aidera pas…

L’assurance venant avec le temps, un nouvel enfant vit le jour sept années plus tard. Une petite fille qu’on nomma Pearl. A cette époque, Roy était devenu un enfant vif et intelligent, plein d’espièglerie. La venue de sa petite sœur l’initia à un nouvel enseignement : la protection de ceux qu’on aime. Il ne connut pas un instant une once de jalousie, il eut un élan naturel envers ce petit être fragile. Malheureusement, on apprit peu de temps après que Pearl était condamnée. Atteinte d’une tumeur au cerveau, il ne lui restait que quelques années à vivre, seulement quelques mois peut-être. Son père étant souvent absent pour accomplir de longues heures de travail acharnés à sa forge, il se substitua à lui pour lui apporter beaucoup d’attention. Dans son esprit d’enfant utopiste, il voulait lui offrir une belle vie, si courte soit-elle. Peu de temps après, une de ses tantes – de son côté maternelle – décéda, plongeant leur mère dans une mélancolie profonde. Dans cette atmosphère sombre, Roy continuait son apprentissage de la vie, ses hauts et ses bas. C’est à cette époque qu’il apprit l’importance de profiter de chaque instant, de chaque souffle. La vie reprenait ce qu’elle donnait, mais elle savait aussi donner ce qu’elle avait repris.

Honore ton père et ta mère…

Comme pour donner raison à ce raisonnement, l’année qui vit la naissance de sa deuxième sœur fut aussi l’année de la mort de son père. Roy était alors âgé de 10 ans. De ses deux petites sœurs, seule Népenthès, la benjamine, montra des capacités en magie. Mais elle avait peur de ce qu’elle pouvait provoquer par inadvertance, craignant cette chose sur laquelle elle n’avait encore aucune emprise. Bien qu’elle n’ait eu que quatre ans et qu’elle n’ait jamais connu son père, elle tint la magie comme inutile si elle ne pouvait sauver la vie de ceux que l’on aime. Elle accepta à contrecœur de suivre un enseignement pour l’aider à maîtriser ses pouvoirs. Après tout, ce n’était qu’une enfant à l’esprit encore malléable, elle s’est sans doute laissée convaincre par son frère et sa mère. Mais revenons à notre mouton : Roy. Le jeune homme eut le mérite de traverser ses épreuves la tête haute. Népenthès l’accusera plus tard d’avoir été totalement insensible et hermétique à la mort des deux membres de leur famille. En réalité, Roy tira une certaine expérience de ces deux décès : le temps du deuil est, certes, nécessaire, mais il est inutile de rester dans le passé au risque d’y rester cloitré et de rester mort à son tour bien avant l’heure. Il pense qu’il n’y a aucune fatalité dans le cours des choses : tout vient au moment où ils doivent venir. Rien n’est écrit à l’avance et il n’y a que nos choix qui déterminent notre avenir ; se laisser aller pour lui aurait été synonyme de passivité et nous nous condamnerions nous-mêmes. Ces deux événements furent sans nul doute ce qui influença le plus sa façon d’être et de penser qu’il possède à présent.

Uru créa le Forgeron à son image… et Ishtar inventa la Femme…

Après la mort de leur père, Roy reprit sa forge pour faire tourner les affaires et apporter l’argent nécessaire à la famille. Cependant, ce n’était suffisant. Il se résigna donc à embrasser une carrière dans la Milice. Si au début, il était plutôt réticent à cette idée, il finit par prendre goût à ce métier. Il était particulièrement doué pour le terrain, dans des missions demandant sang froid et déxtérité. Cependant, il semblait parfois considérer que la loi était complétement inutile dans certains cas, ce qui lui valut plusieurs réprimandes mineures. Il fut affecté un temps aux services administatifs. C’était à cet époque qu’il rencontra celle qui devrait devenir sa future épouse : Kaylan. Le couple fut très vite pris dans un tourbillon et tout alla très rapidement : à 22 ans, ils étaient déjà mariés.

Aime ton prochain…

Qui a dit mariage pluvieux, mariage heureux ? Roy n’aurait pas parié là-dessus en tout cas. Une aura sombre entourait son union avec Kaylan. Alors que cette dernière allait donner naissance à leur enfant, moins d’un an après s’être dit « oui », elle décéda avec l’enfant. Un nouveau deuil à faire face pour Roy. Il s’assombrit suite à cette tragédie, même s’il donna l’impression à certains qu’il s’en était remis très vite. Il a continué à entretenir des relations avec sa belle famille mais s’est peu à peu coupé de tous ses proches. Il s’est souvent arrangé pour participer à des missions à l’extérieur de la ville. Il y trouve somme toute une forme de liberté et cela lui permet d’échapper un peu à sa condition. Mais il se languit de sa vie passée et rêve parfois de retourner à sa forge.


Scolarité : Il a suivi un enseignement magique assez rudimentaire mais par la suite, il s’est appris de lui-même. Il a tenté d’entrer à l’université d’Istya mais son travail à la forge lui prenant trop de temps, il a abandonné au bout d’un an avant de rentrer à la Milice. Il a suivi la formation traditionelle à tout prétendant à cette institution.

Ambition : Carpe Diem.
Revenir en haut Aller en bas
 
Roy Kinnàn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Aïsthèsis :: Premiers pas :: Registre d'Aïsthèsis :: Fiches validées :: Miliciens-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser